Désormais, vous avez votre bac en poche. Vous envisagez de poursuivre vos études et de vous inscrire prochainement auprès d’un établissement d’enseignement supérieur de votre choix. Sachez que simultanément à votre inscription, une affiliation à la sécurité sociale étudiante est exigée, à l’exception de quelques situations particulières. L’intérêt principal étant de vous faire bénéficier d’une couverture santé malgré que la vôtre soit de fer. Pour cela, vous devez préalablement choisir une mutuelle étudiante. La raison d’être du présent article est de vous fournir toutes les informations essentielles qui vous éclaireront davantage et aideront à prendre une décision.

Pourquoi une sécurité sociale étudiante ?

Une fois que vous quittez les bancs du lycée, vous êtes considéré comme des travailleurs intellectuels en formation soumis à un régime spécifique dit de Sécurité sociale étudiante. Vous commencez une nouvelle vie qui suppose votre indépendance et votre autonomie financière notamment en termes de frais de santé. Si anciennement, vous étiez couvert par la Sécu de vos parents, votre inscription aux études supérieures déclenche automatiquement votre changement de statut et votre obtention de votre propre numéro d’immatriculation au répertoire des personnes physiques.

Qui est concerné ?

Généralement, la souscription à une mutuelle étudiante s’impose à partir du 16ème jusqu’au 28ème printemps d’un étudiant dont les parents sont des salariés ou assimilés, qu’il soit boursier ou non, qu’il soit marié, en concubinage ou lié à une autre personne par un pacs. L’âge considéré est l’âge que vous aurez au cours de l’année universitaire c’est-à-dire entre le 1er octobre et le 30 septembre de l’année suivante. Elle est optionnelle pour un étudiant : âgé de plus de 28 ans sous réserve d’être couvert par la Caisse primaire d’assurance maladie ; dépendant d’un parent appartenant au régime social des indépendants, au régime étranger ainsi qu’aux régimes spéciaux du secteur public ; salarié remplissant mensuellement et au minimum 60 heures de travail ou travaillant sans interruption durant toute la période de formation.

Quand s’inscrire ?

Le premier enregistrement s’effectue directement dès l’obtention du baccalauréat, en même temps que l’inscription pour les études supérieures. Comme la prise en charge est prévue pour une seule année universitaire, une réinscription est indispensable pour les prochaines années qui suivent afin de mettre à jour vos droits.

Quels documents fournir ?

Au moment de l’affiliation, sont requis : une version originale ou une copie de votre carte d’immatriculation au lycée, une photocopie de l’attestation Vitale du parent dont vous ayez droit, ainsi qu’un acte de naissance intégral si vous êtes né à l’extérieur.

À combien s’élève une inscription ?

Force est de souligner que la souscription est sujette à un paiement de cotisation sauf si vous êtes boursiers et avez moins de 20 ans. Le montant de la participation est fixé par arrêté ministériel et tourne autour de 200 euros.

Comment choisir sa mutuelle ?

Les critères de choix d’une mutuelle sont nombreux. La règle d’or est de conclure un contrat avec un organisme qui répond au mieux à vos besoins et exigences en matière de couverture de risques en vous référant à votre état de santé. Peuvent influencer votre décision les tarifs appliqués, les formules de complémentaire santé proposées et la possibilité de personnalisation, les délais de remboursement, la facilité d’adhésion, la question de proximité ainsi que les avantages offerts.