L’apnée du sommeil est un syndrome qui se caractérise par un arrêt de la respiration durant la nuit. Ces pauses respiratoires durent de dix à trente secondes et peuvent survenir plusieurs centaines de fois sans que la personne n’en prenne conscience.

Le relâchement des muscles de la gorge et la constriction des voies respiratoires sont à l’origine des apnées du sommeil. Sur le long terme, les conséquences sur la santé d’une privation répétée d’oxygène sont importantes : diabète, maladies cardiaques, accidents vasculaires cérébraux…

Plusieurs traitements sont proposés aux patients qui souffrent d’apnée du sommeil, en particulier l’assistance respiratoire à l’aide d’un appareil de ventilation. Pour prévenir l’apnée du sommeil, il existe néanmoins des méthodes naturelles qui peuvent potentiellement sauver la vie.

Conséquences sur la santé

Caractérisée par de brèves pauses respiratoires tout au long de la nuit, l’apnée du sommeil entraîne une fatigue permanente, une baisse de la vigilance et des problèmes de concentration. L’impact sur la vie sociale et professionnelle est important. La maladie augmente aussi le risque d’avoir une crise cardiaque. Il est donc vital de dépister l’apnée du sommeil rapidement et de la traiter sans attendre.

Perdre du poids

La plupart des patients sujets à l’apnée du sommeil présentent un surpoids. Ceux qui entreprennent de perdre quelques kilos observent un effet bénéfique sur la fréquence des apnées. Ils constatent aussi une réduction significative des symptômes. Certains parviennent même à guérir totalement en suivant un régime alimentaire draconien et en pratiquant une activité sportive régulière.

Dormir sur le côté

Dormir sur le côté est la meilleure des positions pour prévenir l’apnée du sommeil. A l’inverse, quand on est allongé sur le dos, les muscles de la gorge ont tendance à se relâcher et la langue tombe naturellement vers l’arrière. La respiration devient plus difficile car les voies respiratoires sont encombrées. En dormant simplement sur le côté, il est possible de réduire cette gêne et de réduire le déclenchement des apnées du sommeil.

Vitamines et minéraux

Plusieurs vitamines et minéraux seraient en mesure d’atténuer les symptômes de l’apnée du sommeil. En effet, selon certaines études, les patients atteints par cette pathologie présenteraient une carence en vitamine D. La vitamine C serait également bénéfique pour réduire les dommages causés par ce syndrome. Ainsi, l’apport de ces deux vitamines pourrait aider à réduire les symptômes associés à l’apnée du sommeil.

Il semble également important d’avoir une alimentation riche en magnésium. Cet élément est essentiel à la régulation musculaire. Comme l’apnée du sommeil est provoquée par le relâchement des muscles de la gorge, il est essentiel de veiller à ne pas avoir de carence en magnésium.

Pour en savoir plus

L’apnée du sommeil est un mal assez répandu dans la population mais peu connu. Pour informer les patients, le site Sommeil Apnée fait le point sur ce syndrome qui peut avoir de graves conséquences sur la santé.

A travers des articles très complets, il précise quels sont les traitements disponibles pour empêcher l’obstruction des voies respiratoires lors du sommeil : ventilation en pression positive continue (PPC) à l’aide d’un appareil, orthèse mandibulaire, chirurgie… L’internaute peut y trouver toutes les informations nécessaires pour mieux comprendre ce qu’est l’apnée du sommeil.